Anthony Pizzillo

Thérapeute diplômé, massage classique, digipuncture, acupressure, agréé ASCA

Rte de Vevey 31

1009 Pully

Tél. 077 477 02 17

Que fait une mère instinctivement lorsque son fils ou sa fille se blesse ? Elle pose sa main sur la douleur en disant: “Ca va passer” pour le ou la soulager. Ce contact là n’est-il pas l’origne du massage ? Un acte d’amour entre la mère et son enfant, tout comme le masseur à son patient. Dès mon plus jeune âge, j’ai baigné dans un milieu hospitalier et entouré de personnes agées. Celles–ci m’ont donné beaucoup d’amour, de compassion et d’empathie. Grâce à ces valeurs, aujourd’hui j’ai la chance de pouvoir aider les personnes en fin de vie. A l’âge de 19 ans, je pratiquais mes premiers massages auprès d’une équipe de jeunes sportifs. Mais c’est bien plus tard que j’ai découvert en moi ce don qui me permet, par le toucher, d’accompagner et de soulager les personnes souffrantes. Avec les années, je me suis forgé une expérience confirmée dans les médecines alternatives.

Je suis convaincue de l’utilité d’un accompagnement à tous les niveaux, pour donner du sens à la vie et cela jusqu’aux derniers instants.

Pour moi, le toucher se joue essentiellement dans le rapport de confiance qui va se tisser entre le masseur et le massé.

Cette confiance n’est pas seulement le fruit du hasard, ou de la sympathie que l’on peut ressentir l’un pour l’autre. Elle consiste plutôt en un état intérieur de disponibilité à tout ce qui se passe en même temps qu’un profond recueillement en soi-même. (JL. Abrassart:Le corps conscient).